L’équipe

Nolwenn DULIEU – Gérante, Architecte D.P.L.G., Urbaniste, Formatrice

Jacques DULIEU – Associé, Architecte D.P.L.G

Ségolène CHARLES – Architecte D.E., Urbaniste, Chercheuse en Concertation

Elena PEDEN – Architecte D.E.

Colette LE BOURDONNEC – Architecte D.E.

Gwenn MOREAU – Architecte H.M.O.N.P.

Maude GILBERT – Assistante de direction

Crédit photos : Isabelle Lévy-Lehmann photographe

Ils ont fait partie de l’équipe :

Steven Freuchet / Marie CHEVALIER / Jonathan PANTEL / Matthias AUBIN / Pierre LEDOUX / Aurélie GIRARD / Florence BRIEND / Vincent BRISOU / Olivier DELÉPINE / Marie GUERIN / Martine GUILLO / Sylvain HURET / Gérard LECOQ / Violaine LUCAS / Soizic PAVRET  / Noémie SCHMIDT / Richard SICARD

Démarche

Architecture

45%

Urbanisme

55%

Répartition du nombre de projets en architecture et urbanisme de l’agence et nombre de projets concertés

Concertation

59%

Recherche et Développement : une démarche scientifique et d’enseignement

Observer une posture réflexive est une démarche qui nous semble indispensable pour imaginer la ville d’aujourd’hui et de demain. Nous développons depuis 2015, un pôle recherche et développement au cœur de notre agence, afin d’améliorer le processus de projet participatif en urbanisme et architecture.
Cette démarche scientifique est menée avec l’apport de deux laboratoires parisiens : le Laboratoire Espaces Travail de l’école d’architecture de Paris-la-Villette (LET, LAVUE) et le Centre Européen de Sociologie et Sciences Politique de l’Université Paris 1 la Sorbonne(CESSP).  Notre pratique s’inscrit dans un réseau scientifique fort et nous permet d’accompagner qualitativement les maîtrises d’ouvrage.  L’agence prend ainsi part à de nombreux colloques et rencontres scientifiques sur le sujet de la participation citoyenne mais aussi sur la collaboration entre acteurs et chercheurs.

Nous diffusons nos savoirs et nos méthodes via l’enseignement et la formation :
Enseignements sur la participation citoyenne :
« Distance à l’objet de recherche », Ecole d’Architecture de Paris-la-Villette
« Interventions sur la participation citoyenne », Ecole d’Architecture de Paris-Val-de-Seine, Ecole d’Urbanisme de Paris
Formations en collaboration avec GEP Atlantique, MAJ et Ilot Formation. Soutenues par le Conseil National de l’Ordre des architectes :
« Concevoir un Permis d’Aménager »
« Approfondissement Concevoir un PA : Les Clés de réussite d’une opération d’habitat »
Formation en collaboration avec le Centre National de la Fonction Publique Territoriale :
« Qualités urbaines et paysagères dans les autorisations d’urbanisme »
Formation en collaboration avec GEP Atlantique :
« CONCERTATION : Fondamentaux et outils de la concertation»

Démarche Architecturale: des projets contextuels, attentifs à l’usage

Une caractéristique essentielle de l’architecture est de concevoir des interventions situées en un lieu et fondées dans un territoire. Pour nous, l’ambition n’est pas de proposer des objets ou des images, mais bien d’imaginer des espaces d’ancrage dans le monde et dans notre quotidien. C’est donc une démarche globale d’insertion dans un environnement et d’harmonisation des formes au service des usages et pratiques de chacun. C’est dans ce sens que nous entendons la notion de projet contextuel, dans l’espoir, précisément, de produire du « sens ». La méthode BIM, avec la mise en place des échanges, est au service de la création de ces lieux.

Penser la ville de Demain : alliant l’humain et le numérique

Cette attitude contextuelle sous-tend notre travail d’urbaniste : un territoire identitaire, des lieux, ainsi que des fonctions et pratiques à servir. Comme pour l’architecture, c’est un travail d’équipe, et de nombreuses disciplines analysent le territoire d’étude, du paysagiste à l’hydrologue, de l’ingénieur transport à l’urbaniste et aux spécialistes. C’est pourquoi nous nous associons à d’autres savoirs. Ainsi, le croisement de ces regards, y compris sur le développement historique, permet de faire émerger des diagnostics et constats, des schémas de synthèses, des enjeux, les premiers scenarii… Ces investigations initiales sont stratégiques, éclairant souvent la problématique d’un jour inattendu lorsque nous menons à bien les synthèses, tâche où il faut arpenter constamment les échelles en aller-retours. Nous retrouvons ici l’importance des différents niveaux de concertation visant la mise au point et l’appropriation de la démarche par de multiples acteurs et habitants. Au cœur des interrogations se retrouvent aussi les grands axes du développement durable : milieu naturel, déplacement, énergie, lutte contre l’étalement urbain, pertinence de l’insertion urbaine, mixité et qualité de vie. L’outil numérique vient jouer un rôle fondamental, permettant de croiser les données, révéler et donner à voir la ville de demain.

La concertation au cœur du processus de projet

Le thème des démarches participatives (concertation, coproduction) fait partie intégrante de nos réflexions. L’idée même d’intégrer « l’expertise d’usage » des habitants et les compétences des personnes ressources du territoire est de partager une problématique de projet et de faire évoluer les points de vue des différents acteurs.

De par nos formations d’architectes et d’urbanistes, nous menons la concertation avec un objectif bien précis : tendre vers une appropriation commune de la démarche pour créer un projet pérenne. Par notre capacité d’écoute, d’animation, d’orientation, de synthèse et de prise de recul nous imaginons des dispositifs de concertation en lien avec les besoins et le contexte du projet. Notre méthode de management de projet inscrit notre travail dans une véritable démarche de développement durable en proposant des dispositifs participatifs comme espaces de pédagogie, discussion et réflexion.

La pratique de l’agence Atelier du Lieu est alimentée d’une réflexion théorique et scientifique, accompagnée par le Laboratoire Espace Travail de l’Ecole d’Architecture de Paris-la-Villette (LET) et le centre européen de sociologie et de sciences politiques de l’Université Paris 1 la Sorbonne (CESSP). Nous sommes ainsi, en constante recherche d’amélioration afin d’intégrer de manière efficiente la concertation au cœur du processus de projet.

Démarche ISO 9001 : 2015

L’Atelier du lieu est certifié par AFNOR depuis 2010, avec la mise en place d’un système de management de la qualité pour ses activités de conception et de maîtrise d’œuvre en architecture, en urbanisme et en espace public. La finalité de notre engagement est d’assurer à nos clients la conformité de nos prestations à leurs exigences et d’améliorer en continu notre fonctionnement. Le respect du programme, des coûts et des délais, une ambiance de travail de qualité, un interlocuteur référent compétent sur l’ensemble des phases du projet sont les principales exigences sur lesquelles nous portons toute notre attention. Notre management repose sur la définition d’une organisation claire, exprimée en organigramme, sur des finalités affichées, un travail selon des procédures et / ou outils de travail validés, l’implication des collaborateurs ainsi que le signalement des écarts et des opportunités d’amélioration. Les enquêtes de satisfaction que nous menons aux moments clés du processus d’élaboration du projet, avec les différents partenaires (clients, cotraitants, et entreprises) nous permettent d’analyser dans la durée le travail réalisé.

Le développement durable dans l’élaboration du projet : AEU (approche environnementale de l’urbanisme), Passif

Notre approche du projet s’efforce de préserver au mieux les principales ressources naturelles que sont l’énergie, l’eau, l’air, le sol et la végétation. Cette posture permet d’avoir une réponse environnementale globale et propre au site, et de ne négliger aucun impact. Déplacements doux, éco gestion, préoccupations d’usage et de confort, éco construction… ces réflexions alimentent le projet. Nous réalisons ainsi une analyse du site, de ses ambiances, afin de mieux appréhender et évaluer l’impact visuel et environnemental de l’opération sur l’existant et ainsi créer des lieux où jouent les modes doux, la lumière naturelle, ou la ventilation suivant les vents dominants, avec des dispositifs architecturaux et urbains adaptés aux objectifs. Associées aux enjeux traditionnels, ces préoccupations mènent à une conception intelligente et durable du cadre de vie. Ces réflexions se traduisent de manière concrète à la fois dans les stratégies et l’organisation du projet, dans les choix de matériaux et les choix paysagers.

L’Atelier du Lieu est soucieux depuis sa fondation de ses responsabilités sociétales. De nombreuses actions ou réflexions « RSE » liées à l’ISO 26000 sont en place et en perpétuelle amélioration.